Et si je vous parlais de mes débuts de freelance ?

Vous vous lancez en tant que freelance et vous vous posez beaucoup de questions ? C’est bien normal, on est tous passé par là. Et si je vous parlais de mes débuts de freelance

Ça se passe en dessous 👇

Mes débuts de freelance

Que faut-il faire quand on devient indépendant ?
Une allégorie des débuts d’un freelance 😂

A mes débuts, je ne me suis pas pris la tête. C’était l’époque d’une autre grande décision dans ma vie : celle du tour du monde et de son organisation. 

Je venais de terminer quatre mois en tant que chef de projet dans une agence événementielle. Expérience peu enrichissante pour moi et qui aurait pu avoir des conséquences catastrophiques pour mon mental et ma confiance en moi si j’avais poursuivi dans cette voie. 😅

Nous étions en mai 2016 et le départ était prévu pour janvier 2017. 

Mon amour du travail bien fait et mon besoin d’implication ont fait que je n’avais pas envie de chercher un emploi en CDD ou en CDI alors que je savais pertinemment que j’avais une date butoir à laquelle je devrais dire bye-bye ! 

Ainsi, je me suis dit : pourquoi ne pas tenter d’être freelance ? 

Je ne risquais rien : mon statut était déjà ouvert par une courte mission et j’avais droit au chômage donc aucun risque financier. 🤑

Je me suis lancée sans trop savoir quel titre me donner, quelle spécialité choisir alors que j’avais des expériences diverses en tant que chargée de communication et chef de projet événementiel. 

J’ai multiplié les mises à jour de profil LinkedIn, je me suis inscrite sur toutes les plateformes de freelance possibles et j’ai décroché une première mission un mois après m’être lancée. 

Se chercher pour mieux choisir sa spécialisation

Ma première mission était très intéressante tant sur le point de vue des tâches à aborder que sur la relation client en elle-même. 

J’ai beaucoup appris et notamment trois points clés

  • Mes tarifs doivent être clairement définis, 
  • Il est nécessaire de mettre de la distance dans sa relation client et de savoir se poser en tant que prestataire et non membre de l’équipe / entreprise, 
  • La spécialisation est obligatoire. 

Cette première mission s’est déroulée de manière informelle et je suis très heureuse de la tournure qu’elle a pris car cela m’a permis de me forger en tant qu’indépendante et d’établir des règles à suivre dans cette nouvelle aventure professionnelle. 

Par exemple, pour WeJob, j’ai réalisé un site wordpress et un logo alors même que je ne maîtrisais pas encore la logique de wordpress et que je n’étais absolument pas graphiste. 🖌

👆 (Moi essayant de faire un logo)

J’ai beaucoup appris en terme de technique sur WordPress, ce qui me sert quotidiennement aujourd’hui. Et j’ai aussi compris que le graphisme ne m’intéressait pas et que d’autres personnes le font très bien sans que je m’y essaie ! 

Cependant, le logo de WeJob, c’est toujours celui que j’ai fait 💪 

En revanche, le fait de réfléchir au scénario d’une vidéo et de la réaliser de A à Z m’a conforté dans l’idée que j’aimais scénariser, imaginer, filmer et monter

Quand la spécialisation s’impose à toi

Comment se sont passés mes débuts de freelance ?
Ecrire : une passion depuis toujours.

Peu de temps après, j’ai été contacté via mon profil Malt (Hopwork à l’époque) par Simon, directeur SEO chez Superprof. 

Et ma spécialisation s’est imposée à moi : je serai rédactrice web

Pourquoi n’y avais-je pas pensé plus tôt ? J’aime écrire depuis que je suis toute petite. Je le fais sans peine et je pense être plutôt douée. Je suis adepte du travail bien fait et je mets tout mon coeur dans la réalisation d’une mission. Alliée à ma formation et à mes expériences dans la communication, ma spécialisation prend tout son sens. 

Je n’y avais pas pensé parce que je ne connaissais même pas l’existence de ce métier, de plus en plus vogue. 

J’ai appris aux côtés de Superprof les compétences essentielles au métier de rédacteur web, notamment en termes de référencement. J’ai acquis de l’expérience et pris de plus en plus confiance en mes capacités. 💪 

Aujourd’hui, notre collaboration se poursuit et me permet d’avoir une certaine stabilité chaque mois. 

Être freelance = se poser beaucoup de questions

Pendant mon tour du monde, les missions régulières avec Superprof m’ont permis d’être sereine et même de revenir avec de l’argent de côté. 

A mon retour, la question de continuer en freelance s’est rapidement posée. 

Même si je ne me voyais pas du tout reprendre un poste traditionnel, j’avais peur de m’ennuyer et surtout de ne pas réussir à vivre correctement de mon salaire de freelance

Je me suis laissée jusqu’à la fin de l’année 2018 pour avoir un salaire de départ de 2000 € par mois. C’est ce que je m’étais fixée afin de pouvoir vivre décemment sans renoncer à mes loisirs et en pouvant anticiper l’avenir. 

La patience n’est pas ma qualité première et les émotions liées à mon retour ont fait que j’ai passé une période compliquée. Je suis déjà d’un naturel à me poser beaucoup de questions tout le temps alors imaginez-moi en freelance

Le réseau met du temps à se mettre en place et il faut souvent attendre. Surtout que je suis rentrée juste avant l’été, période creuse pour (presque) tout le monde. 

Et aujourd’hui ?

Je suis freelance depuis mai 2016, soit 3 ans à l’heure où je vous écris ces lignes et devinez quoi ? J’aime toujours autant ça. 

Mon impatience est toujours bien présente et je ne sais pas encore de quoi demain sera fait mais en me fixant des objectifs réguliers atteignables, je parviens à m’en sortir parfaitement tout en étant libre ! 🕊

Libre de voyager, lire, danser quand j’en ai envie, parce que je m’organise comme je le souhaite. 

Libre de faire un métier que j’aime, qui me satisfait, libère ma créativité et me fait me remettre en question très régulièrement. 

Mais surtout libre de vivre tout simplement comme je l’entends et de m’épanouir à travers à la fois le travail et mes loisirs. 

Alors si vos débuts sont difficiles et si exercer votre passion en freelance est vraiment ce que vous souhaitez, accrochez-vous ! Je ne vous dis pas que les peurs disparaissent du jour au lendemain. Je ne vous promets pas que vous n’aurez pas des hauts et des bas parfois dans la même journée (true story). Mais je vous jure que vous vous sentirez à votre place, vivant et libre de vos choix. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *