4 idées reçues sur la rédaction web !

« La rédaction web, pour quoi faire ? », « oh hé, moi aussi je sais écrire hein ! », « mouais, c’est pas le plus important quand même ! »… Vous avez peut-être déjà pensé ou formulé à voix haute ces phrases.

Alors je reviens aujourd’hui sur 4 idées reçues concernant la rédaction web pour leur tordre le cou (ouais, je suis violente !).

Le rédactionnel, c’est s’il reste du budget, priorité au site internet !

Oui, le site internet est très important et sa bonne réalisation entre énormément en jeu dans votre référencement naturel.

Mais, parce qu’il y a un mais, je me vois obligée de casser l’ambiance. Un site internet est un travail de collaboration entre le développeur web, le rédacteur web et le référenceur.

Ah ben oui. Vous pensiez qu’il suffisait de faire un joli site pour que les gens accourent pour acheter vos produits et services ? Nope.

Le développeur web va créer le site, le référenceur va le rendre Google Friendly et le rédacteur web va créer le contenu optimisé bien sûr mais surtout qui s’adresse à votre cible précisément.

Imaginez, vous arrivez sur un super beau site qui ressort haut dans les résultats de recherche grâce au travail du super référenceur mais :

  • Impossible de comprendre ce qu’il vend,
  • Il y a des fautes d’orthographe, voire de syntaxe dès la page d’accueil,
  • Vous trouvez difficilement enfin où sont vendus les produits (bravo, vous êtes resté jusque là !),
  • Les fiches produits semblent traduites à la va-vite d’un site chinois.

Auriez-vous envie d’acheter ? Probablement pas !

La rédaction web fait partie intégrante du marketing de votre site internet. Sans elle, il y a peu de chances que vos prospects restent plus de 2 secondes sur votre page.

Et une fois que le site est en ligne, il faudra l’alimenter de contenus réguliers (entendez d’articles de blog) pour améliorer votre SEO.

Je vous en parle davantage dans l’article sur l’intérêt de garder un rédacteur web longtemps.

Ça va, tout le monde sait écrire, je demanderai à mon cousin qui est au chômage !

C’est comme si vous disiez à votre comptable, « ça va, tout le monde sait compter, je demanderai à ma soeur de s’en occuper ! » 

Il risque de vous regarder bizarrement…

De même qu’un écrivain est plutôt doué pour écrire mais il se trouvera bien démuni devant l’écriture web. Il y a des codes à maîtriser, des règles à suivre. Être rédacteur web est un métier à part entière.

Il faut évidemment maîtriser l’orthographe et savoir écrire mais surtout connaître les règles SEO et savoir adopter une approche marketing.

Le rédacteur web est amené à élaborer une stratégie éditoriale à moyen terme, il s’assure que le ton de votre marque soit respecté et que les publications s’adressent parfaitement à votre cible.

Je gère, je vais copier-coller des pages Wikipedia et reformuler des sites concurrents !

Quelles sont les idées reçues sur la rédaction web ?
« Un p’tit coup de copier coller et c’est parti ! »

Aïe…

Au-delà de l’aspect franchement malhonnête de se servir du travail des autres pour alimenter votre propre site, vous prenez le risque d’un déclassement pur et simple de votre site.

C’est ce qu’on appelle le duplicate content et Google n’aime pas ça du tout !

Le contenu publié sur votre site doit être unique, c’est-à-dire sorti de votre imagination. Vous pouvez bien sûr vous inspirer, parler de sujets déjà abordés mais avec votre propre angle, votre propre vision des choses et vos propres mots.

De plus, vous écrivez pour des individus. Les internautes en ont un peu marre d’être pris pour des jambons et de lire partout les mêmes informations (souvent pauvres) ne répondant pas forcément à la question qu’ils se posent.

Alors, on se sort les doigts du ***, comme dirait le roi Arthur dans Kaamelott et on se creuse les méninges pour proposer un contenu original et non dupliqué.

Mon idée reçue préférée : « plus personne ne lit, pas le peine de s’embêter avec le contenu »

Ou sa variante : « plus personne ne lit, je vais écrire uniquement pour Google » (avec bourrage de mots-clés en option).

Le but de Google est de répondre aux requêtes des internautes le plus qualitativement possible. Plus le moteur de recherche fait de mises à jour, plus le contenu orienté lecteurs est mis en valeur.

Et puis, comment expliquez-vous que les contenus de plus de 2000 mots génèrent plus de backlinks ?

Les gens lisent. Simplement, on en revient toujours au même point : le contenu doit être intéressant, pertinent et documenté.

Bien sûr, la longueur du contenu dépend du sujet. Pas la peine d’en faire des caisses pour atteindre les 2000 mots si vous pouvez tout dire en 700.  Le but est de dire le maximum de choses en un minimum de mots. Les internautes ne veulent pas lire des pavés et ne rien apprendre du tout.

Car une autre chose est sûre, je vous l’accorde : on ne lit pas tout sur internet. Un texte doit donc être aéré, les titres doivent être rédigés de manière à attirer l’attention, des parties doivent être mis en gras, des listes à puces peuvent être insérées…

D’où l’intérêt de confier cette mission à un professionnel de la rédaction web !

Tordez le cou aux idées reçues sur la rédaction web !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *