Briefing d’un Rédacteur Web : les 3 Etapes à ne pas Louper !

Vous avez besoin des services d’un rédacteur web ? Encore faut-il savoir pourquoi et réussir à le briefer correctement pour ne pas perdre du temps (et éventuellement de l’argent). Vous éviterez frustrations et incompréhensions d’un côté comme de l’autre !

Pour vous aider, voici les 3 étapes indispensables lors de la rédaction du briefing d’un rédacteur web.

MAJ : 5 mai 2020

Briefing d’un rédacteur web : donnez des informations précises sur votre entreprise

La première étape à respecter est avant tout de donner des informations au rédacteur web sur votre entreprise. Si tout vous paraît limpide, ce ne sera pas le cas pour lui. Souvenez-vous : il ne travaille pas au sein de votre société, ne vous connait pas personnellement, n’a peut-être même jamais entendu des produits que vous souhaitez vendre.

Il va falloir l’éclairer et ne pas vous contenter de lui envoyer un mail en écrivant : « Il me faut 10 articles de 1000 mots sur le thème des nains de jardin. Gardez un ton mi-pédagogue et mi-humoristique, sans pour autant faire des blagues à tout bout de champ. »

Vous vous doutez bien qu’avec si peu d’informations, le rédacteur web ne va pas pouvoir vous aider…

Comment présenter un brief de rédacteur ?
Consacrez du temps au briefing d’un rédacteur web, c’est en gagner après !

Commencez par présenter votre entreprise le plus exhaustivement possible :

  • Comment votre entreprise gagne de l’argent ? Quelle est votre offre ? Vous vendez des t-shirts en coton bio, des voyages de luxe, des capsules de café… Vous proposez des services en développement web, en expertise viager… Vous donnez des cours…
  • Quelle est votre cible ? Sexe, âge, profession
  • Mieux encore : quels sont vos personas ? Il s’agit du portrait-robot de votre client, je vous en parlais dans un précédent article
  • Quel est le panier moyen de vos clients ? C’est une façon d’en savoir plus sur les habitudes de consommation de vos clients
  • Quel est votre avantage concurrentiel, votre argument phare ? Qu’est-ce qui vous différencie de la concurrence ? 
  • Quels sont vos principaux concurrents ? Un moyen de comparer ce qui se fait dans votre secteur pour éventuellement vous donner des pistes d’amélioration
  • Quelles sont les valeurs de votre entreprise ? Il faut qu’elles ressortent dans toute votre communication, d’où l’importance de les communiquer dans le briefing d’un rédacteur web
  • Quelle est la mission de votre entreprise ? Oui, on touche quasiment au divin là, au pourquoi votre entreprise existe, quel problème règle-t-elle ?

Au-delà d’aider le rédacteur à mieux connaître votre entreprise, cela vous permet également de prendre du recul sur votre propre société et de vous poser des questions essentielles pour avoir une vision sur le long terme.

Expliquez de quoi vous avez besoin au rédacteur web

Le rédacteur web n’est pas dans votre tête. Il ne peut pas deviner ce dont vous avez besoin. Vous allez devoir l’exprimer clairement et prendre le temps nécessaire pour fournir toutes les informations nécessaires au bon déroulement de votre collaboration.

Les éléments essentiels à définir :

  • Quel type de contenu vous faut-il ? Pages de site (accueil et/ou secondaires), articles de blog, newsletters, livre blanc, fiches produits…
  • Quel est l’objectif de votre contenu ? Générer du trafic, SEO, branding, montrer son expertise, informer, vendre un produit, divertir…
  • Quel est le volume demandé ? Y a-t-il un nombre minimum et maximum de mots à fournir ?
  • Quel est le ton à employer ? Expert, humoristique, pédagogue, sérieux, décalé…
  • Quels sont vos mots-clés cibles ? 
  • Les sujets sont-ils fournis ou le rédacteur web est-il en charge du calendrier éditorial ? 

Vous pouvez évidemment donner plus d’informations et je pose normalement d’autres questions du type : est-ce que les balises de méta-description doivent être rédigées ? Est-ce qu’un maillage interne et externe doit être fait ? Est-ce que la recherche iconographique doit être effectuée ? Voulez-vous que la page/l’article soit optimisé(e) ? De la documentation est-elle fournie ? Les contenus doivent-ils être intégrés dans le CMS ?…

Si des articles ont déjà été écrits, n’hésitez pas à donner des liens vers ceux qui vous plaisent le plus et qui correspondent à ce que vous recherchez. Si aucun n’a été écrit, vous pouvez aussi fournir des liens vers des articles d’autres sources.

Vous pouvez avoir besoin d’une structure particulière à respecter. Précisez-le. Encore une fois, le rédacteur web n’est pas le mentaliste et il ne pourra pas le deviner 😉

Par exemple : 

  • Title : titre accrocheur donnant envie de cliquer
  • H1 : titre différent du title
  • Courte introduction de 70 à 100 mots.
  • H2 avec utilisation du champ sémantique des mots-clés
  • 2 paragraphes de 150 mots chacun – Pas de découpage en H3
  • H2 avec utilisation du champ sémantique des mots-clés
  • 2 paragraphes de 150 mots chacun – Pas de découpage en H3
  • Conclusion de type « bon à savoir » ou « nos bons plans » d’une centaine de mots

Précisez si vous souhaitez que les mots importants soient en gras (et combien si vous avez un minimum requis) et si vous voulez des mots en italique.

Vous pouvez également ajouter une section « à éviter » (pas de ton moralisateur, pas d’utilisation du « je/tu » et du « nous/vous », des expressions à bannir, le jargon du secteur…) et « à privilégier » (un ton pédagogue et neutre, des phrases sans implication du sujet, le vocabulaire à utiliser, des phrases courtes, une ponctuation dynamique).

Dernière étape du briefing : n’oubliez pas les informations logistiques de votre entreprise

Quelles informations donner quand on briefe un concepteur rédacteur ?
Plus le freelance a d’informations, plus son travail sera qualitatif et correspondra à vos attentes !

Ben oui ! Le rédacteur web a aussi besoin d’informations logistiques pour répondre au mieux à votre demande :

  • Quel est le format de livraison ? Word, HTML, directement dans le CMS…
  • Quel est le délai de livraison, votre deadline ? 
  • Quel est le rythme de publication si vous partez sur une collaboration sur le long terme ? 1 article par semaine, 2 articles par mois…
  • Quelle est l’adresse de l’entreprise et le numéro de SIRET ? Même si c’est trouvable généralement sur internet, cela fait gagner du temps au rédacteur web lorsque vous demandez un devis
  • Quelle est la personne ressource en charge de la validation ? Avec son e-mail et son numéro de téléphone éventuellement (s’il y en a plusieurs, précisez-le).

S’il s’agit d’une demande de devis, vous pouvez également renseigner votre budget. Vous gagnerez du temps : le rédacteur web pourra rapidement vous dire si votre demande correspond à ses tarifs ou non.

Grâce à la formation de SEOmantique que j’ai suivie, je ne démarre jamais une collaboration sans un minimum d’informations et crée une fiche éditoriale pour chaque client qui me contacte. Je pose beaucoup de questions pour obtenir le plus de renseignements possibles si le client ne me les donne pas lui-même.

Le rédacteur web vous fera gagner du temps à condition de lui en consacrer un minimum, surtout au démarrage de la mission. Si vous ne faites pas ce travail de briefing, vous risquez de nombreux aller-retour et de la frustration des deux côtés. Pensez-y et n’hésitez pas à être très précis si vous avez besoin de l’être !

On collabore ?

 

Briefing d'un rédacteur web !

5 réponses sur “Briefing d’un Rédacteur Web : les 3 Etapes à ne pas Louper !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *