Peut-on être pénalisé par Google pour suroptimisation ?

En un mot : oui, vous pouvez être pénalisé pour suroptimisation.

Merci, au revoir !

Je plaisante évidemment 😂 Je vais détailler la réponse à cette question qu’on m’a déjà posé en atelier.

Au sommaire : 

1- Les pénalités Google : une réalité
2- Ce qu’il ne faut pas faire au risque de recevoir une pénalité
3- Ce qui n’est pas grave en SEO (vous ne serez pas pénalisé par Google)

Les pénalités Google : une réalité

Les pénalités Google ne sont pas un mythe : votre site internet peut perdre des positions, voire ne plus ressortir du tout dans les résultats recherche, si vous ne respectez pas les règles édictées par le moteur de recherche.

Avant de crier au scandale ou de prendre peur, il faut savoir une chose : l’objectif de Google est de servir du contenu pertinent aux internautes.

Lorsqu’un utilisateur de Google effectue une recherche, il veut une réponse claire à sa question et n’a pas envie de lire une succession de mots qui n’ont pas de sens.

Donc si vous deviez garder une seule chose en tête, c’est d’écrire avant tout pour vos lecteurs, votre cible et pas pour les robots de Google.

Lire aussi : comment optimiser votre page Google My Business ?

Ce pour quoi Google peut vous pénaliser : carton rouge ! 

Je ne vais pas entrer dans les détails des filtres algorithmiques ajoutés régulièrement par Google (c’est un peu complexe à moins d’être un vrai geek et ça ne vous aidera pas des masses ^^).

Je vais plutôt vous dire concrètement pour quelles raisons vous pouvez être pénalisé et prendre un carton rouge par Google. La métaphore footballistique s’applique plutôt bien dans ce cas, car vous risquez d’être sorti du terrain et de ne plus rentrer avant un bon moment !

1- Le texte caché

Une pratique à bannir complètement : le texte caché.

Il s’agit d’ajouter du texte (en général une suite de mots-clés) en ton sur ton sur votre site. Le lecteur ne le voit pas (à moins de surligner toute votre page) mais les moteurs de recherche, si.

C’était une pratique courante il y a quelques années qui fonctionnait.

Mais aujourd’hui, Google comprend que vous montrez un texte différent à ses robots et aux lecteurs et pénalise automatiquement cette pratique.

Ça se traduit par une chute vertigineuse dans les résultats de recherche, voire un oubli total de votre site…

2- Le bourrage de mots-clés

Le bourrage de mots-clés (keyword stuffing en anglais), c’est le fait de répéter de nombreuses fois une suite de mots comme « chaussures à talons pas chères » dans une même page.

C’est ce qui est clairement considéré comme de la suroptimisation de texte. Et Google déteste ça (tout comme les lecteurs d’ailleurs).

La bonne pratique : rédigez votre texte sans penser à l’optimisation pour Google. Vous verrez que vous emploierez naturellement un vocabulaire riche, en lien avec votre requête cible.

Après relecture, vous pouvez optimiser votre texte (mais pas le suroptimiser) en ajoutant des sous-titres (avec le mot-clé ou son synonyme), en mettant des mots en gras, en raccourcissant vos phrases, en aérant vos paragraphes…

3- La création de liens non qualitatifs

Créer des liens vers votre site est indispensable pour répondre aux critères du pilier « popularité » du référencement naturel.

Mais attention : tous les liens ne sont pas bons à prendre. 

Privilégiez des liens de qualité depuis des sites en lien avec votre thématique et eux-mêmes populaires auprès de Google (vous pouvez utiliser Majestic pour obtenir ces infos).

N’utilisez pas de logiciels créant des liens vers votre site automatiquement et si vous faites appel à un prestataire pour votre stratégie de backlinking, vérifiez systématiquement la qualité des liens réalisés.

Ce pour quoi Google ne vous pénalisera pas 

Certaines idées reçues ont la vie dure. Google ne peut pas pénaliser toutes les pratiques déconseillées en référencement naturel, tout simplement parce qu’il n’a pas les moyens de tout savoir.

L’achat de liens (quand c’est bien fait)

Il lui est impossible de savoir si vous achetez des liens (alors que c’est interdit dans les règles édictées par Google), à part s’ils proviennent de sites déjà présents dans sa liste noire.

Selon le moteur de recherche, il faudrait attendre que des sites fassent des liens vers le vôtre naturellement.

Comment vous dire que vous risquez de mourir de faim avant que ça se produise (et vos concurrents ne se gêneront pas pour acheter des liens).

Bien sûr, faites attention à qui vous vous adressez pour acheter des liens. Il existe des plateformes ou des prestataires directs honnêtes qui vous accompagnent sur le sujet.

Le contenu dupliqué (enfin en partie)

Le contenu dupliqué n’est pas sanctionné en tant que tel par Google. Vous n’aurez pas de pénalité directe si vous copiez-collez un texte provenant d’un autre site (mais ne le faites pas, respectez le travail des autres).

En revanche, Google sait quel contenu était là avant et le privilégiera la plupart du temps.

Ainsi, votre contenu ne ressortira pas en première page des résultats de recherche si vous vous êtes contenté de copier et coller le texte du site qui apparaît en première position sur la requête.

Ce serait trop simple !

Pénalité Google : évitez-les !

En résumé 

Pour ne pas être pénalisé par Google, pensez d’abord à écrire pour votre lecteur (comme si vous lui parliez directement) et respectez les règles édictées par le moteur de recherche :

  • Ne cachez pas de texte sur votre site
  • Ne répétez pas votre mot-clé cible 359 fois dans un texte de 600 mots (j’exagère, mais vous voyez l’idée)
  • Faites attention aux liens que vous créez vers votre site
  • Evitez le contenu dupliqué (même si ce n’est pas clairement pénalisé, soyez éthique !).

Si vous avez besoin d’aide pour optimiser vos textes et/ou créer des liens vers votre site, n’hésitez pas à me contacter ! Je me ferais une joie de vous aider à rendre votre site plus visible sur internet.

CatégoriesSEO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial