Comment définir votre ligne éditoriale ?

Ligne directrice de votre stratégie de contenu web, la ligne éditoriale est indispensable pour garder une cohérence dans les contenus proposés, surtout s’ils sont rédigés par différentes personnes et/ou que vous sous-traitez cette partie de votre communication.

Rassurez-vous, ce n’est pas compliqué ! Suivez le guide et vous en sortirez une charte éditoriale, qui comme votre charte graphique, fera partie de l’ADN de votre marque.

Au sommaire :

1- Qu’est-ce qu’une ligne éditoriale ?
2- 6 étapes pour définir votre ligne éditoriale
3- Un exemple de ligne éditoriale

Qu’est-ce qu’une ligne éditoriale ?

Après avoir établi votre stratégie éditoriale grâce à la méthode des 5W, il est temps de définir une ligne éditoriale pour votre site internet et votre blog. Cette étape est un approfondissement de la stratégie d’inbound marketing, vous pouvez aussi la mener en parallèle.

La ligne édito est une ligne directrice, le fil conducteur pour votre blog d’entreprise. Elle est aussi utilisée en journalisme. Chaque journal possède un positionnement éditorial propre qui définit les types de contenu publiés mais aussi le ton utilisé et la manière de s’adresser à leur public.

C’est pareil en webmarketing.

Je ne parle pas ici des médias sociaux (car ce n’est pas ma spécialité) mais ils doivent eux aussi suivre une ligne édito spécifique adaptée au public présents sur le réseau social choisi.

6 étapes pour définir votre ligne éditoriale

1- Choisissez les thèmes que vous allez traiter

Lorsque vous avez défini votre stratégie de contenu, vous avez dû commencer à réfléchir aux thèmes dont vous alliez parler sur votre blog. Il est temps d’approfondir.

Veillez à choisir des contenus intéressants pour votre lectorat. La production de contenus doit aussi vous permettre de répondre aux attentes de vos cibles et aux objectifs de communication définis : fidélisation, notoriété, image de marque, augmentation du taux de conversion, amélioration de votre référencement naturel…

Chacun des contenus diffusés doit permettre de promouvoir votre message.

2- Définissez le niveau de technicité de votre contenu rédactionnel

Il doit être adapté à votre persona.

  • Vous adressez-vous à des experts de votre secteur d’activité ? C’est le cas si vous vendez en B2B par exemple.
  • Au grand public pour lequel il faudra vulgariser un domaine technique ?
  • A un entre-deux ? Dans ce cas, il faudra plusieurs niveaux de contenus rédactionnels.

Essayez d’être précis sur le niveau de technicité à atteindre. Cela aidera à la rédaction d’articles, notamment si vous déléguez cette partie à un rédacteur web.

Vous saurez s’il faut développer des contenus spécifiques, des contenus ludiques, des contenus éditoriaux, des contenus divertissants… Dans tous les cas, misez sur des contenus à forte valeur ajoutée pour votre cible. Vous ne vous tromperez pas !

Comment définir votre ligne éditoriale ?
L’état de votre rédacteur web si vous n’avez pas défini votre ligne édito !

3- Déterminez les mots-clés pertinents pour votre business

Si dans la stratégie marketing digital mise en place, vous ne vous êtes pas intéressé de manière approfondie aux mots-clés, c’est le moment de le faire lors de la définition de votre ligne éditoriale.

Commencez par lister tous les mots-clés sur lesquels vous aimeriez être présents. Sortez tout ce qui vous passe par la tête (en gardant un lien avec votre business bien sûr !).

Aidez-vous de Google et analysez les résultats de recherche. Quels sites ressortent sur la première page sur un mot-clé que vous avez défini ? Listez pour tous les mots-clés, les concurrents les mieux placés. Cela vous servira par la suite dans la rédaction de vos contenus.

Cette étape est fastidieuse, je vous l’accorde mais elle est indispensable pour avoir une idée précise des contenus thématiques à proposer. L’élaboration des contenus doit découler de cette recherche pour espérer améliorer votre SEO et donc augmenter votre trafic.

Il ne s’agit pas de rédiger des contenus lorsque vous avez une idée mais bien de coller à la stratégie que vous avez défini pour obtenir des résultats sur le long terme.

La recherche de mots-clés peut d’ailleurs vous donner d’autres idées de contenu auxquelles vous n’auriez pas pensé de prime abord.

Faites-vous accompagner si vous ne vous sentez pas de faire cette étape seul !

4- Décidez de la tonalité à adopter

Allez-vous adopter un ton factuel, informationnel ? Ou au contraire polémique ? Ou léger et humoristique ?

L’important est de garder une cohérence éditoriale. Si un article est extrêmement sérieux et que le lendemain vous sortez un article humoristique, votre cible sera perdue et ne saura plus sur quel pied danser.

C’est aussi à cette étape que vous choisissez si vous allez tutoyer ou vouvoyer vos prospects. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse ! Je sais que c’est une question très souvent posée par les entrepreneurs. La réponse dépend de votre business, du ton que vous souhaitez employer et surtout des personas auxquels vous vous adressez.

5- Engagez-vous sur une fréquence de publication

Créer du contenu de qualité régulièrement permet d’améliorer votre SEO et vous démarquer de vos concurrents. Votre communication digitale doit être unique et pas calquée sur les tendances ou la ligne éditoriale de vos concurrents.

Pour le référencement naturel, je vous conseille de diffuser des contenus au minimum deux fois par mois. Si c’est plus, tant mieux mieux. Si c’est moins, c’est déjà ça. Mieux vaut miser sur la qualité que sur la quantité, ne l’oubliez jamais.

La création de contenus réguliers permet de créer un rendez-vous auprès de votre communauté. Par exemple, si vous publiez un article de blog tous les mardis à 18 h, cela deviendra un rituel qui permet de fidéliser vos prospects.

En termes de SEO, la mise à jour régulière de votre site fait passer les robots de Google plus souvent. Et s’ils passent plus souvent, vos contenus ont plus de chance d’être valorisés et ressortir dans les résultats de recherche.

6- Choisissez les types de contenus à produire et les rubriques que vous proposerez

Pensez à différents types de contenus : tutoriels, dossiers de fond, fiches pratiques, interviews, études de cas mais aussi vidéos, livre blanc, infographies, articles sur des questions posées par vos prospects, contenu éditorial plus lifestyle…

Profitez-en pour définir les rubriques que votre blog comptera. Ces rubriques dépendent des thématiques que vous abordez. Par exemple, sur mon blog, vous trouverez 5 rubriques :

  • Astuces rédaction web pour vous aider dans la rédaction de vos contenus
  • Conseils business : tout ce qui est indispensable avant la rédaction des contenus (stratégie, persona, ligne éditoriale…)
  • Editorial : des thématiques plus générales comme les idées reçues sur la rédaction web ou des (mini) coups de gueule
  • Marketing : des conseils pour appliquer le storytelling à votre business et d’autres techniques marketing
  • SEO : des astuces pour plaire aux moteurs de recherche.
Pourquoi la ligne éditoriale est importante pour votre blog ?
Toutes les réponses à ces étapes doivent être consignées dans une charte éditoriale.

Un exemple de ligne éditoriale

Une fois que vous aurez défini votre ligne éditoriale, vous pourrez créer votre charte éditoriale à partager avec vos salariés et vos prestataires chargés de la création éditoriale.

Vous retrouverez tous les points abordés étape par étape.

Prenons l’exemple d’une boutique en ligne de locations de vêtements pour femmes enceintes, enfants et bébés.

  1. Les thèmes à traiter : le blog tournera autour des avantages à louer les vêtements de femmes enceintes, d’enfants et de bébés en termes de bons plans, d’écologie, d’anti-gaspillage, de peur de se tromper (de taille par exemple)…
  2. Le niveau de technicité : on s’adresse ici au grand public. Pas besoin de vulgariser spécialement, c’est un thème compréhensible par tous. On est là pour informer et éduquer les prospects à une nouvelle habitude.
  3. Les mots-clés pertinents : location de vêtements enfants, location vêtements de grossesse, location vêtements bébé, robe cérémonie fille, mais aussi tous les types de vêtements accompagnés du mot « enfant », « bébé » ou encore « fille », « garçon », « femme enceinte ». Il y a de quoi faire !
  4. Le ton à adopter : décontracté, voire avec une pointe d’humour. Utilisation du vous.
  5. La fréquence de publication : au début quatre articles par mois puis possibilité de réduire à deux ou même un, une fois que le site possède une quantité suffisante de contenu.
  6. Les types de contenus et les rubriques : articles informationnels, articles looks, infographies… Les rubriques peuvent suivre les différentes catégories de vêtements proposés : bébé, enfant, femme enceinte.

Bien sûr, ici j’ai brûlé les étapes ! Je n’ai détaillé ni les personas, ni la stratégie (deux éléments indispensables avant de passer à la définition de la ligne édito ^^).

Vous trouverez d’autres exemples de lignes éditoriales ici si cela peut vous aider.

Alors, c’est quoi votre ligne éditoriale ?

Prochaine étape : le calendrier éditorial !

Apprenez à définir votre ligne éditoriale !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *