Comment s’améliorer en orthographe sur le web ?

Je vais me répéter : le contenu fait partie des trois piliers du référencement naturel. Un contenu pertinent sur votre site internet vous permet ainsi de remonter dans les résultats de recherche et de vous faire une place dans la jungle du web.

Par conséquent, la rédaction web est une compétence de plus en plus recherchée. Vous pouvez vouloir la développer vous-même ou faire appel à un rédacteur web professionnel.

Or parfois, on assiste à des aberrations du langage sur internet : une écriture simplifiée, une syntaxe approximative, une conjugaison problématique, des erreurs d’orthographe à toutes les lignes…

Mais pourquoi est-ce important de conserver une bonne orthographe sur internet ? Et comment ne plus faire de faute d’orthographe concrètement ?

Sommaire :

1- L’orthographe sur internet : qu’en pense Google ?
2- Passez les niveaux pour faire moins de fautes d’orthographe
3- Les fautes de français les plus courantes et comment ne plus les faire

Que pense Google de l’orthographe ?

Je vous en ai déjà parlé dans un précédent article : l’orthographe est importante sur le web d’abord pour l’utilisateur. Et si c’est bon pour l’utilisateur, Google a tout intérêt à vous préconiser de prêter attention à l’orthographe.

Selon l’article d’Olivier Andrieu d’Abondance, dans son « Guide pour débutant SEO » Google précise les points suivants :

  • « Les internautes apprécient le contenu bien rédigé et facile à lire »
  • « Négliger la rédaction d’un texte et y laisser des fautes de grammaire et d’orthographe » est une pratique à éviter
  • « Utiliser du contenu maladroit ou mal écrit » est une pratique à éviter.

Bien sûr, l’algorithme de Google ne repère pas précisément les fautes d’orthographe. Les lecteurs humains, si. Le moteur de recherche y prête attention via l’expérience utilisateur. Vous avez donc tout intérêt à améliorer vos compétences sur le sujet.

Oui, mais comment faire concrètement ?

Mode d’emploi pour ne plus faire de faute d’orthographe

Je vous vois venir. Vous pensez peut-être que je vais vous donner une recette à suivre comme en cuisine pour ne plus faire de fautes comme par magie. Malheureusement, cela ne fonctionne pas comme ça !

En revanche, je vais vous donner mes astuces pour améliorer votre orthographe. En les suivant, vous devriez progresser comme dans un jeu vidéo. Il n’y a pas de secret : la pratique vous permettra de faire des progrès.

De quelle façon améliorer sa syntaxe ?

Niveau 1 : lisez !

On vous rebat les oreilles (et non pas rabat ^^) depuis l’école primaire en vous affirmant que vous progresserez en orthographe en lisant des bouquins.

Spoiler : c’est vrai.

C’est sans doute pour cette raison principale que je n’ai jamais rencontré de difficulté majeure en orthographe. Je lis beaucoup depuis le CP.

Attention, je ne dis pas que cela fonctionne sur tout le monde. Peut-être que cela ne marche pas du tout dans votre cas.

A mon sens, pour que cela porte ses fruits, il est indispensable de prêter attention à ce qu’on lit. Tournures de phrases, accords, syntaxe… C’est une autre façon de lire qui vous permettra aussi d’améliorer votre vocabulaire.

Niveau 2 : « vous n’avez pas les bases »

(J’espère que vous avez la réf, je suis punie par WordPress, je ne peux pas mettre le gif correspondant 😅)

Pour vous corriger, il est essentiel de connaître vos erreurs fréquentes :

  • Oubliez-vous la règle d’accord avec le verbe « avoir » ?
  • Omettez-vous les « s » au pluriel ?
  • Confondez-vous certains homonymes ?
  • Oubliez-vous le tiret entre certains mots ?
  • Faites-vous des erreurs de syntaxe sur certains termes ?

Commencez par repérer les fautes d’orthographe que vous faites régulièrement. Vous pouvez demander à quelqu’un de vous aider à ce sujet en vous relisant.

La deuxième étape consiste à revoir la règle correspondant à vos erreurs. Vous avez probablement loupé quelque chose lorsque vous l’avez apprise à l’école primaire. Pour moi, la meilleure façon de ne plus faire de fautes, c’est de comprendre la règle qui existe derrière. Chose qu’on ne nous apprend pas toujours (correctement) à l’école.

Vous pouvez reprendre votre Bescherelle ou aller consulter le site du Projet Voltaire, onglet « questions d’orthographe ». Vous y retrouverez normalement toutes les règles de français. Ça marche aussi si vous avez un doute sur une règle orthographique que vous n’utilisez pas souvent. Ce site est mon meilleur ami dans ce cas-là !

Lire aussi : Petit lexique de la rédaction web

Niveau 3 : faites des exercices

Une fois que vous avez repris la règle, exercez-vous ! Je vous l’ai dit, il n’y a pas de secret !

Vous aurez peut-être l’impression de repartir à l’école primaire mais faire des exercices reste le meilleur moyen d’intégrer une règle. Là encore, le Projet Voltaire peut vous aider mais aussi le site françaisfacile.com. Le design est scandaleux mais il y a énormément d’exercices sur les règles de français pour vous exercer.

Si vous souhaitez progresser en orthographe, la dictée est aussi un excellent moyen de le faire 😉 Faites-vous aider !

Niveau 4 : relisez-vous

Les fautes d’inattention sont plus nombreuses que vous ne le pensez : fautes de frappe, ponctuation, règles typographiques et même fautes d’accord. Ça arrive même aux meilleurs d’entre nous ! Personne, pas même Bernard Pivot (paix à son âme), ne peut se targuer d’avoir une orthographe irréprochable à tout instant et sans jamais se relire.

N’oubliez pas de vous relire à chaque fois que vous écrivez quelque chose : un SMS (le temps où les SMS étaient payant, plus besoin d’écrire en abrégé ^^), un mail, un post sur les réseaux sociaux, un article de blog, une page de site…

En prenant le temps de vous relire, vous pourrez ainsi éviter de nombreuses fautes d’orthographe.

Niveau 5 : rédigez dans Word

Word s’est beaucoup amélioré dans le repérage des fautes d’orthographe et de syntaxe grâce à son correcteur orthographique intégré. Si vous avez peur de faire des fautes quand vous rédigez un post ou un article, n’hésitez pas à d’abord le faire dans le logiciel de traitement de texte.

Il ne remplacera pas l’oeil humain et une bonne relecture mais il peut déjà vous éviter des fautes courantes.

Je ne m’en sers pas mais je sais que des collègues rédacteurs utilisent Antidote, un correcteur grammatical et vérificateur orthographique payant qui peut aussi vous aider à rédiger sans fautes.

Lire aussi : Un rédacteur web peut-il vous faire passer 1er sur Google ?

Niveau bonus : faites appel à un correcteur

Si vraiment vous voyez que vous ne progressez pas ou que cela vous prend la tête au plus haut point, n’hésitez pas à déléguer cette partie.

Vous aimez écrire, ne vous en privez pas ! Mais si vous avez tendance à faire des erreurs, engagez un sniper des fautes pour vous relire et améliorer la syntaxe.

Comment ne plus faire les fautes d’orthographe les plus courantes ?

Comme je suis plutôt sympa, je ne vais pas vous laisser comme ça, dans la panade avec vos fautes ! Voici un point sur les fautes les plus courantes et la règle associée pour ne plus les faire :

  • Tous/tout : tous se place avant un pluriel, tout avant un singulier ou un verbe. Tous les jours, tout le monde, vous avez tout compris
  • A/à : a correspond au verbe avoir, on peut le remplacer par avait. Si ce n’est pas possible, il s’agit de à. Il a voyagé à Bordeaux = il avait voyagé à Bordeaux
  • é/ée/ées/és : sans doute l’une des règles de grammaire les plus complexes de la langue français. On ne va parler que de la règle mais il existe des exceptions (le mieux est de vous exercer grâce au Projet Voltaire pour bien comprendre). Avec le verbe être, le participe passé s’accorde en genre et en nombre : ces jouets sont cassés. Avec l’auxiliaire avoir, il ne s’accorde pas : Marie a goûté des fraises. Sauf si le complément d’objet direct (COD) est placé avant : les fraises que Marie a goûtées
  • é/er : si vous pouvez remplacer le verbe par l’infinitif d’un verbe du troisième groupe comme mordre ou vendre, il faudra écrire er. Si cela ne fonctionne pas, il faudra écrire é. Eric va manger un fruit = il va vendre un fruit. Il a mangé un fruit = il a vendre vendu un fruit
  • La/là : la est le déterminant, il doit être suivant d’un nom comme dans la pomme. sert à indiquer un lieu ou quelque chose de précis : il est là, cette personne-là
  • Ou/où : si vous pouvez remplacer par ou bien (alternative), il faudra utiliser ou, si c’est impossible, il faudra utiliser (lieu)
  • Ai/ais : ai est la marque du futur, j’irai au supermarché demain. Ais est la marque du conditionnel, j’irais au supermarché si j’ai besoin de quelque chose
  • Or/hors : or est une conjonction de coordination pour lier deux propositions. Je pensais ceci, or c’est cela. Hors signifie en dehors de : je suis hors de moi, nous sommes hors limite, il est hors de danger…

Et en bonus, d’autres fautes courantes qui ne sont pas jojo à voir (et à entendre d’ailleurs) : malgré que (on dit malgré + nom ou bien que), au jour d’aujourd’hui (pléonasme flagrant), confusion entre à l’attention de et à l’intention de, confusion entre compréhensible et compréhensif, pallier à (on dit juste pallier quelque chose)… Il y en plein d’autres, je vous laisse faire vos recherches. C’est fou tout ce qu’on peut découvrir en se renseignant sur des règles orthographiques !

Je vous conseille aussi d’aller voir les règles grammaticales concernant les accords des couleurs, de numéraux et de noms composés, vous pourriez avoir quelques surprises 😉

La langue française est complexe mais tellement riche.  Faites comme moi : voyez ça comme un jeu et passez les niveaux pour progresser !

Méthode pour progresser en orthographe et conjugaison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *