Vocabulaire de la rédaction web : parlez vous rédacteur web ?

Vous avez lancé votre entreprise et vous aimeriez faire appel à un rédacteur pour votre création de contenu web ? Préparez-vous à acquérir un nouveau vocabulaire : celui de la rédaction web !

Si vous n’avez pas choisi rédaction web en LV2, cet article va vous intéresser ! J’exagère à peine… Comme le graphiste ou le développeur web, le rédacteur emploie des termes que vous ne maîtrisez peut-être pas.

Pourquoi maîtriser le vocabulaire de la rédaction web ? Ce n’est pas mon travail après tout !

La rédaction SEO recoupe bien plus de paramètres qu’une simple rédaction de contenu textuel. Et pour bien briefer votre rédacteur web, il est indispensable de parler son langage.

Si vous pensez que parce que vous n’avez pas prévu de briefing, vous êtes sauvé, vous vous mettez le doigt dans l’oeil jusqu’au coude…

Si vous demandez de l’aide à un rédacteur web freelance sans briefing, le risque est qu’il vous pose pleins de questions. Même si de mon côté, je prends le temps d’expliquer à mes clients à quoi correspond tout ce que je leur demande, c’est quand même plus simple pour vous si vous comprenez de quoi on parle directement.

Autre raison de maîtriser un minimum de vocabulaire : la confiance n’exclue pas le contrôle. Sans être expert en rédaction web, connaître quelques éléments vous permettra de vérifier que le prestataire choisi est compétent et sait de quoi il parle. Vous pourrez « contrôler » ses aptitudes en termes de stratégie éditoriale et de contenu SEO et lui accorderait plus facilement votre confiance.

Un peu comme lorsque vous confiez votre voiture au garagiste… Si vous n’avez jamais soulevé le capot de votre véhicule et ne savez pas où sont les bougies, où on vérifie les niveaux et où on change les ampoules des phare, vous risquez de vous faire baratiner…

Vocabulaire de la rédaction web : les termes liés au marketing de contenu

La rédaction des contenus web recoupe deux principaux champs d’actions : le marketing et le référencement naturel. Je ne parlerai pas ici des règles de français, conjugaison, syntaxe et grammaire. Je pars du postulat que vous les maîtrisez et si vous avez des lacunes, vous pourrez vous appuyer aisément sur votre rédacteur web (en principe ^^) ou un correcteur.

Abordons d’abord les termes liés au marketing.

Quels sont les termes essentiels en rédaction web ?
Allez, on ouvre le dico de la rédaction web !
  • Copywriting : le rédacteur voudra peut-être savoir si le texte demandé devra être copywrité. Le copywriting est une technique marketing pour inciter les lecteurs à passer à l’action. Il existe de nombreuses méthodes de copywriting plus ou moins agressives. Vous en avez forcément déjà vu passer, les formules de type « le meilleur matelas du marché » ou encore « mon secret pour avoir des cheveux lisses et soyeux ». Mais le storytelling est aussi une forme de copywriting.
  • CTA ou Call to Action (ou Appel à l’action en français) : de manière générale, je vous conseille d’avoir des CTA que ce soit sur vos pages web, dans une newsletter ou un article de blog. Il s’agit du texte incitant l’internaute à réaliser une action : « cliquez ici », « je passe commande », « abonne-toi à la newsletter »
  • Ligne éditoriale : impossible d’écrire un texte pour votre marque si vous n’avez pas communiqué votre ligne éditoriale à votre rédacteur web ! Comme pour un journal, la ligne éditoriale décide de votre manière de traiter les informations. Il s’agit à la fois de votre ton, des sujets que vous abordez et c’est évidemment lié à vos cibles.
  • Persona (aussi appelé avater ou client idéal) : le persona, c’est le portrait robot de votre client. C’est la personne à laquelle chacun de vos textes doit s’adresser. Attention : il est possible d’avoir plusieurs personas mais chaque texte doit s’adresser à un seul d’entre eux.

Petit lexique non exhaustif de la rédaction web : les termes de SEO

L’autre partie importante du travail du rédacteur, c’est le référencement naturel ou optimisation SEO. C’est un ensemble de techniques utilisées pour améliorer le positionnement d’une page dans les résultats de recherche Google (ou SERP) selon une requête tapée.

Le rédacteur web n’est pas seul responsable d’un bon référencement : la technique et la popularité de votre site internet joue un rôle tout aussi important que le contenu de qualité.

  • Ancre : ce sont les mots sur lesquels seront posés un lien. Précédemment, vous avez pu voir l’ancre « portrait robot de votre client ».
  • Backlink / netlinking : un backling est un lien d’une autre page web pointant vers votre site. Le netlinking est le travail d’optimisation des backlinks.
  • Balises HTML : le HTML est un langage servant à structurer une page (le textes, les images, les liens). Les balises servent donc à indiquer aux algorithmes de recherche la structure du texte. Par exemple, votre texte aura un titre <h1>, plusieurs sous-titres <h2> voire des sous-sous-parties <h3>.

  • Duplicate content : intéressant à connaître en tant que client ! Le duplicate content est un contenu dupliqué, copié. Cela s’apparente à du plagiat et c’est une pratique sanctionnée par les moteurs de recherche. Un rédacteur web doit vous rendre un texte original ! Plusieurs outils vous permettent de vérifier l’authenticité d’un texte comme Copywritely ou Duplichecker.
  • Google Search Console : le rédacteur peut vous demander vos accès à la Google Search Console. Plus souvent utilisé par les webmasters, votre rédacteur peut vous proposer un service supplémentaire. C’est un outil d’aide à l’optimisation des contenus qui permet de suivre le travail effectué et de vérifier que les pages du site sont toutes bien indexées.
  • Lien interne : un lien interne est un lien pointant vers une autre page de votre site.
  • Maillage interne : cela correspond à l’organisation de vos liens internes.
  • Meta-description : c’est la petite description qui apparaît sous le titre et l’url dans les résultats de recherche. J’ai hésité à la mettre dans la partie SEO même car elle n’a aucune influence sur votre référencement et a plutôt un rôle incitatif donc marketing.
  • Mot-clé : un mot-clé correspond à une requête tapée par l’internaute. Chaque page d’un site doit en comporter au moins un principal. Le mot-clé sera présent un certain nombre de fois dans le texte : on parle alors d’occurrences et de densité de mots-clés (il ne doit pas être trop présent non plus).
  • Mots-clés longue traîne : si les mots-clés peuvent être un, deux ou trois mots et sont plutôt généralistes, un mot-clé longue traîne est très spécifique. Par exemple, le mot-clé peut être « bottes pas chères », le mot-clé longue traîne sera « bottes noires pas chères pour l’hiver ».
  • Optimisation : une page ou un article optimisé répondra aux règles établies par Google pour essayer de tutoyer les premières places des résultats de recherche. Il répondra à un mot-clé, son champ lexical sera riche, ses titres seront travaillés et les balises HTML seront renseignées.
  • Title : c’est le titre qui apparaît dans les résultats de recherche sur Google. Il peut être différent du H1 et doit être optimisé.

Le jargon du rédacteur web : les termes annexes

Le rédacteur web peut vous poser d’autres questions ou vous proposer d’autres services.

Dans la vidéo, je vous parle de calendrier éditorial et de CMS.

Vous rédigez vos textes seul ? Vous avez besoin d’aller plus loin dans la connaissance de la rédaction web ? Contactez-moi, je vous accompagne !

Apprenez le langage de la rédaction web !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *